Pendant la grossesse, le corps de la femme va se modifier en même temps que le fœtus se développe. La gestation s’accompagne d’un ensemble de « troubles » qui vont être liés aux changements physiologiques et psychologiques appelés « petits maux de grossesse ».

Il va y avoir une évolution (variable) croissante du poids. Une augmentation physiologique des courbures va se produire: lordoses (cervicale et lombaire) et cyphose (dorsale).

Le bassin va s’antérioriser (nutation), les seins et l’utérus grossissent, ce qui ajoute du poids vers l’avant.

Tout au long de la grossesse, les mécanismes compensatoires vont s’accentuer.

image grossesse 5

L’ostéopathie peut soulager différents maux d’origine mécanique lors de la grossesse, tels que :

  • des douleurs lombo-pelviennes (douleur en bas du dos)
  • des costalgies (douleur aux côtes)
  • des dorsalgies (douleur au niveau des dorsales)
  • des sciatalgies (douleur du nerf sciatique irradiant dans la fesse et pouvant descendre au niveau de la face postérieur du membre inférieur)
  • des cruralgies (douleur du nerf crural irradiant au plie de l’aine et pouvant aller jusqu’à la face antérieure de la cuisse)
  • des pubalgies (douleur au niveau de la symphyse pubienne)
  • douleur ligamentaire en début et fin de grossesse (ligaments utérus)

Mais aussi des douleurs telles que :

  • des congestions (jambes lourdes, hémorroïdes, œdème)
  • des troubles digestifs (remonté acide, constipation, nausée…)
  • des troubles du sommeil (réveil précoce)
  • des céphalées (maux de tête)

Il existe une augmentation de la prévalence des maux au cours du troisième trimestre de la grossesse (50 à 69% selon certaines études scientifiques). Hormis la qualité de vie altérée, ces douleurs représentent la première cause d’arrêt de travail ainsi qu’un risque de chronicisation après l’accouchement.

 

image grossesse 3

 

En outre, même si certains médicaments sont autorisés pour les femmes enceintes, beaucoup d’entre elles ne veulent pas les prendre par crainte d’une foetoxicité.

En effet, selon une autre étude, 74,5% des femmes enceintes n’acceptent pas de prendre de médicaments pour des douleurs lombo-pelviennes pendant leur grossesse.

Une thérapie manuelle comme l’ostéopathie offre donc une alternative et permet une diminution de la prise médicamenteuse.

 

Pregnant woman caressing her belly

 

Chaque douleur peut provenir de différentes causes, l’ostéopathie permet donc de vérifier et de ré-harmoniser l’ensemble des structures du corps humain, en leur redonnant de la mobilité et en enlevant les différentes tensions (ce qui peut permettre au bébé d’avoir un peu plus de place).

Par ailleurs, lors de l’accouchement, une bonne mobilité du bassin (sacrum et iliaque) est nécessaire pour les mouvements de nutation et contre-nutation, indispensable au passage du bébé.

La séance d’ostéopathie débute par une anamnèse complète (questions concernant les antécédents médicaux du patient ainsi que ses signes cliniques) et se poursuit par une série de tests. L’ostéopathe réalise ensuite des techniques manuelles comme les techniques dites  tissulaires et/ou musculaires (plus recommandées) et délivre des conseils en fin de séance.

Plusieurs professionnels de santé comme les sages femmes ou encore les médecins généralistes conseillent des séances d’ostéopathie durant la grossesse.

L’ostéopathe est un praticien de première intention, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une ordonnance pour le consulter. Cependant, il faut savoir écouter son corps et ne pas oublier que l’ostéopathie à aussi ses limites et qu’elle ne dispense en aucun cas d’un suivi chez un spécialiste.

image grossesse 2

Une consultation en post-partum est également conseillée afin de soulager des douleurs persistantes souvent liées à l’accouchement, d’améliorer le confort de l’allaitement et d’optimiser la rééducation périnéale.

En conclusion, la prise en charge ostéopathique de la femme enceinte peut être multiple et permet de l’accompagner dans ce processus physiologique.

L’ostéopathe doit faire preuve d’exigence et de précision dans son travail.

Chaque traitement sera différent, de la même manière que chaque grossesse est différente.

Macia Jérémy,

Ostéopathe D.O